Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 19 novembre 2017 - Saint Tanguy
Vous êtes ici: La une (News) » Qui détruit la famille, blesse la société, affirme Jean-Paul II
 

Accueil

Qui détruit la famille, blesse la société, affirme Jean-Paul II

CITE DU VATICAN, dimanche 21 novembre 2004 - Alors qu’il recevait samedi les participants de l’Assemblée plénière du Conseil pontifical pour la Famille, le pape a affirmé que celui qui détruit la famille "provoque une blessure profonde dans la société".

L’Assemblée plénière, présidée par le cardinal Alfonso López Trujillo, président du Dicastère, a eu lieu du 18 au 20 novembre au Vatican avec la participation des membres du Conseil et de ses consulteurs venus de différentes régions du monde.

"Je sais que le Dicastère travaille intensément pour répandre "l’évangile de la famille", a déclaré le pape. L’expression est appropriée car annoncer la "merveilleuse nouvelle" de la famille, qui plonge ses racines dans le Cœur de Dieu créateur, est une mission noble et décisive. La famille, fondée sur le mariage, est une institution naturelle irremplaçable et un élément fondamental du bien commun de toute société".

"Qui détruit ce tissu fondamental de la coexistence humaine, en n’en respectant pas l’identité et en en bouleversant les devoirs, provoque une blessure profonde dans la société et des dommages souvent irréparables", affirme le pape.

"La mission des conjoints et des familles chrétiennes, en vertu de la grâce reçue dans le sacrement" du mariage, "au service de l’édification de l’Eglise et de la construction du Royaume de Dieu dans l’histoire", "n’a rien perdu de son actualité ; elle est même devenue exceptionnellement urgente", précise le pape dans son discours.

Le Saint Père revient ensuite sur le thème de l’Assemblée du Conseil pour la Famille : "La mission des couples mûrs et expérimentés auprès des fiancés et des jeunes époux".

Il recommande aux jeunes familles de valoriser "l’aide discrète, délicate et généreuse d’autres couples qui déjà depuis longtemps font l’expérience du mariage et de la famille", "spécialement les premières années du mariage", au cours desquelles elles sont plus exposées "à d’éventuelles difficultés comme celles qui sont liées à l’adaptation de la vie commune ou à la naissance des enfants".

Le pape s’est réjoui de "la présence croissante dans le monde entier de mouvements en faveur de la famille et de la vie".

"Leur dynamisme, mis au service de ceux qui avancent depuis peu sur le chemin du mariage, garantit une aide précieuse pour susciter la réponse opportune à la richesse de la vocation à laquelle le Seigneur les appelle", a-t-il souligné.

Pour terminer le pape a rappelé que la Ve Rencontre des Familles aurait lieu en 2006 à Valence. Elle sera organisée par le Conseil pontifical pour la Famille et l’archidiocèse de Valence.



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales