Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
Vert - Férie 28 novembre 2014 - Saint Jacques de la Marche
Vous êtes ici: La personne de Jésus Christ » Le Pape s’adresse aux jeunes
 

Analyses

Le Pape s’adresse aux jeunes

Le message du pape à l’occasion de la Journée Mondiale de la Jeunesse (JMJ) est centré sur la personne du Christ,par le père John Flynn

Benoît XVI a invité les jeunes à découvrir la véritable signification de l’amour dans son message à l’occasion de la JMJ qui, cette année, sera célébrée au niveau diocésain le 1er avril, dimanche des Rameaux.

"Tout le monde ressent le désir ardent d’aimer et d’être aimé," remarque le pape dans son message publié récemment. Cependant, les efforts dans ce domaine sont souvent marqués par l’erreur et l’échec, poursuit-il. Le Pontife a alors proposé trois étapes à suivre pour découvrir un amour véritable.

La première étape consiste à reconnaître Dieu en tant que notre source d’amour véritable tandis que la deuxième étape consiste en la révélation de cet amour envers nous en la personne du Christ. La troisième étape apparaît quand nous montrons notre engagement envers Dieu en L’aimant, et en aimant nos frères et sœurs.

Tant Jean Paul II que le pape actuel ont profité de l’occasion de la JMJ pour encourager les jeunes à réfléchir sur la signification de leur vie et sur leur besoin d’enrichissement au travers d’un rapport plus intime à Dieu.

L’amour figurait également parmi les thèmes centraux de la lettre de Jean Paul II, écrite à l’occasion de la JMJ de 1987. Citant ce qu’il avait écrit dans sa première encyclique, "Redemptor Hominis," le pape observait : « L’homme ne peut pas vivre sans amour ».

C’est d’autant plus vrai pour les jeunes, poursuivit Jean Paul II. Il dit à la jeunesse qu’il est essentiel de ne pas rechercher le bonheur dans les attractions superficielles de l’hédonisme, ou de s’enfermer dans l’égoïsme. Le chemin qui mène à un véritable amour est, au contraire, d’accorder la priorité aux valeurs de l’esprit et de reconnaître et d’accepter la présence de Dieu en nos vies.

Jean Paul II remarquait également que cette expérience mène à la propagation de cet amour envers les autres : "Le monde attend avec impatience notre témoignage d’amour, un témoignage soutenu par une conviction personnelle profonde et par un acte sincère d’amour et de foi dans le Christ ressuscité.

C’est cela ce que signifie faire l’expérience de l’amour et croire en lui."

A la recherche du sens de la vie

Un autre thème principal qui émerge de ces JMJ est la nécessité de suivre Dieu afin de trouver la véritable signification de nos vies. Dans son message à l’occasion de la JMJ 2006, Benoît XVI a souligné la nécessité de suivre Dieu afin de trouver la véritable signification de nos vies. "Il n’est pas facile de reconnaître et de trouver le bonheur authentique en ce monde où nous vivons, où les gens sont souvent captifs des courants de pensée actuels" écrit-il.

Le pape a recommandé à la jeunesse la méditation fréquente de la parole de Dieu et de permettre à l’Esprit Saint de les guider. "La présence affectueuse de Dieu, par sa parole, est la lampe qui dissipe l’obscurité de la crainte et éclaire le chemin, même lorsque les temps sont plus difficiles" dit Benoît XVI.

Dans sa lettre, le Pontife a également invité les jeunes à se familiariser avec la Bible, et à fonder leur vie sur le Christ : "Il existe un besoin impérieux de voir l’’apparition d’une nouvelle génération d’apôtres ancrés fermement dans la parole du Christ, capables de relever les défis de notre temps et prêts à répandre l’Evangile sous toutes les latitudes."

Jean Paul II, dans sa lettre à la jeunesse du monde, "Dilecti Amici," écrite à l’occasion de l’année internationale de la jeunesse des Nations Unies en 1985, insistait sur la nécessité essentielle de demeurer auprès de Dieu. En réfléchissant sur l’exemple du jeune homme de l’Evangile qui demande à Jésus de ce qu’il a besoin de faire pour gagner la vie éternelle (Mc 10:17-21) le Pontife observait qu’aujourd’hui la question équivalente pourrait être ainsi formulée : "Comment dois-je agir de sorte que ma vie ait signification et valeur ?" (numéro 4).

La réponse du Christ, poursuivait Jean Paul II, consiste à dire que seul Dieu est le fondement final de toutes les valeurs, et que Dieu seul peut fournir une signification définitive à notre existence humaine. Dieu donne cette signification parce qu’il est amour, un amour manifesté par le sacrifice du Christ pour nous.

Le Christ au centre

En fait, rapprocher les jeunes du Christ était pour Jean Paul II l’objectif principal des JMJ. Dans une lettre datée du 8 mai 1996, adressée au Cardinal Eduardo Pironio, alors président du Conseil pontifical pour les Laïcs, responsable au Vatican de l’organisation des JMJ, le pape écrivait : "L’objectif principal de ces journées est de faire de la personne de Jésus le centre de la foi et de la vie de chaque jeune de sorte qu’Il puisse être leur point de référence constant, et qu’il soit la source d’inspiration de toute initiative et engagement pour l’éducation des nouvelles générations" (numéro 1).

Jean Paul II a noté que les JMJ sont destinées à être des événements providentiels, des occasions fournies aux jeunes de professer et de proclamer leur foi en Christ avec une joie toujours plus grande" (numéro 2).

En participant à un tel événement, les jeunes feront une expérience de la foi et de la communion, "qui les aidera à faire face aux questions profondes de la vie et à assumer de façon responsable leur place dans la société et dans la communauté ecclésiale."

Dans sa dernière lettre à la jeunesse, écrite pour les JMJ 2005 tenues à Cologne en Allemagne, Jean Paul II a à nouveau exhorté la jeunesse à suivre le Christ. Les rois mages, dit-il, ont offert à l’enfant Jésus les dons de l’or, de l’encens et de la myrrhe.
Il leur écrivit : "Mes chers jeunes, vous aussi, vous offrez au Seigneur l’or de vos vies, à savoir, la liberté de Le suivre par amour, en réponse loyale à son appel ; laissez l’encens de votre prière ardente monter jusqu’à Lui, à la louange de sa gloire ; offrez-lui votre myrrhe, qui est votre signe de gratitude totale envers Lui, homme vrai, qui nous a aimés jusqu’à la mort en comme un criminel sur Golgotha "(numéro 4).

Jean Paul II a invité les jeunes à résister aux illusions et aux modes passagères qui laissent à leur traine un vide spirituel. De même, il les a exhortés à rejeter les séductions de la richesse, de la consommation et de la violence. "Adorez le Christ : Il est le rocher sur lequel vous construirez votre futur et un monde d’une plus grande justice et solidarité, " écrivait Jean Paul II (numéro 5).

Cette charge est loin d’être facile en ce monde d’aujourd’hui, comme l’admit Jean Paul II dans sa lettre aux jeunes pour l’année jubilaire 2000. "Vous me demanderez : Mais est-il possible aujourd’hui d’être des saints ?" notait-t-il (numéro 3).

En effet, par nous-mêmes, c’est impossible, a reconnu le pape. Mais, a-t-il poursuivi, nous ne sommes pas seuls dans notre voyage. Tournez-vous vers Jésus, leur a-t-il recommandé : "comptez sur lui ; croyez en la puissance invincible de l’Evangile et placez la foi à la base de votre espoir."

"Jésus marche à vos côtés vous, il renouvelle votre coeur et vous renforce avec la vigueur de son Esprit," dit Jean Paul II.

Un autre thème souvent d’actualité dans les messages à l’occasion des JMJ est l’espoir que l’Eglise place dans la jeunesse. Dans sa lettre apostolique "Dilecti Amici," Jean Paul II a souligné l’importance de la jeunesse pour l’Eglise. "Dans la mesure où le futur vous appartient à vous les jeunes, de même qu’il a par le passé appartenu à la génération de ceux qui sont maintenant des adultes, et c’est grâce à eux précisément qu’il est devenu la réalité actuelle" (numéro 1).

En regardant le monde autour de lui, Benoît XVI espère sans aucun doute également que les jeunes écouteront le message que l’Eglise adresse à la jeunesse, et qu’ils contribueront à établir le futur de l’Eglise et du monde.



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales