Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
Blanc - Christ-Roi 23 novembre 2014 - Saint Clément Ier
Vous êtes ici: Discerner sa vocation » Comment discerner l’appel de Dieu sur ma vie ? Quelques étapes et pièges...
 

Questions Essentielles

Comment discerner l’appel de Dieu sur ma vie ? Quelques étapes et pièges...

Un séminariste, un/une novice est une personne libre ! Pour pouvoir être à l’écoute de l’appel du Seigneur, voici en bref quelques idées d’étapes incontournables :

- Vie sacramentelle très régulière et fidèle dans le temps (eucharistie si possible tous les jours et confession mensuelle). C’est la vie de Dieu en nous : elle est source des grâces abondantes ; elle permet notamment de traverser les épreuves qui sont souvent au rendez vous pendant le discernement.

- Oraison, prière personnelle quotidienne. Prendre des temps d’adorations régulièrement : c’est le lieu du dialogue avec le Seigneur ! Il faut faire cette rencontre intime et personnelle de Jésus Christ et de son amour infini : Il est l’ami véritable qui chemine avec nous.

- Accompagnement spirituel indispensable et fréquent (confiance réciproque, lui faire une demande claire de direction spirituelle qu’il accepte, démarche de prière, liberté de l’un vis à vis de l’autre ...). En plus, cet accompagnement vous aidera à découvrir l’action du Seigneur dans votre vie depuis votre enfance.

- Lecture : surtout la parole de Dieu, et pourquoi pas la vie de saints, les actes des apôtres ... Le Seigneur nous parle aussi à travers sa parole et l’Evangile nourrit notre amour pour lui.

- Formation : cette étape n’est pas indispensable dans un 1er temps. Mais rencontrer le Christ comme un ami donne souvent soif d’une formation intellectuelle. Connaître le Christ permet de mieux l’aimer. En l’aimant plus, nous pouvons mieux l’imiter et donc le transmettre !

- Engagement ecclésial. L’amour de l’Eglise doit passer par le service gratuit de ses frères, par le don de soi (scoutisme, caritatif, liturgie, organisation de groupes de prière, de pèlerinages, des JMJ, engagement dans sa paroisse ....)

- Maîtrise de sa vie. Maturité humaine et spirituelle. Avoir sa vie en mains et être libre vis à vis de son emploi, sa famille, ses amis ... et de l’opinion du monde !

- Retraites. Temps longs (1 week-end c’est pas suffisant, une semaine c’est mieux !), les exercices spirituels de Saint Ignace sont fortement conseillés. Rechercher le silence, partir au "désert" pour écouter ce que Dieu met dans le coeur. Il est indispensable de savoir prendre du recul et de la hauteur dans le rythme fou de la vie urbaine.

- Aides supplémentaires : être suivi par le service très compétent des vocation du diocèse, participation à des soirées de prières pour les vocations, pèlerinages ou marches pour les vocations, tridium pascal ou quelques jours à passer dans un séminaire ou dans une communauté ... Le Seigneur donne souvent une grande paix là ou il nous appelle.

Quelques pièges classiques :

- Avoir peur de ne pas être digne ou capable ! Rassurez vous, nous sommes tous des pauvres pécheurs ... Le Seigneur nous connaît bien et Il nous donnera tout ce dont nous avons besoin pour la mission qu’Il voudra nous confier.

- Attendre éternellement un signe ou une confirmation claire du Seigneur ! Non, le Seigneur laisse ses enfants libres ... Il ne fera rien qui pourrait entraver notre liberté ! C’est au fond de notre cœur qu’il faut chercher le projet qu’Il a pour nous et qui nous comblera de joie.

- L’orgueil ! Il faut s’abandonner à Dieu. Au lieu de tout faire tout seul pour Dieu, il suffit de reconnaître ses faiblesses et laisser Dieu faire en soi.



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales