Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 27 juillet 2017 - Saints Nathalie, Aurèle et leurs compagnons
Vous êtes ici: Mariage » Comment réussir son mariage ?
 

Questions Essentielles

Comment réussir son mariage ?

A l’approche du jour J ou au cours de son mariage, on peut se poser la question : comment faire pour réussir mon mariage ? Trois pistes que l’Eglise propose :

Grandir toujours plus dans l’amour réciproque

Le mariage vise notamment la progression dans l’amour, l’épanouissement des époux et plus encore leur croissance mutuelle dans la sainteté.

« En accomplissant leur mission conjugale et familiale avec la force de ce sacrement, pénétrés par l’Esprit du Christ qui imprègne toute leur vie de foi, d’espérance et de charité, ils parviennent de plus en plus à leur perfection personnelle et à leur sanctification mutuelle ; c’est ainsi qu’ensemble ils contribuent à la glorification de Dieu. » (Gaudiem et Spes, 48)

« Les époux et les parents chrétiens, engagés dans la voie qui leur est propre et fidèles et leur amour, doivent s’aider mutuellement dans la grâce durant toute leur vie. » (Lumen gentium, 41)

C’est ce qui a d’ailleurs poussé l’Église, ces dernières années, à offrir le modèle de saints poux chrétiens ; l’exemple le plus récent étant celui des bienheureux Louis et Zélie Martin, parents de sainte Thérèse de Lisieux.

S’ouvrir à la Vie

« C’est par sa nature même que l’institution du mariage et l’amour conjugal sont ordonnés à la procréation et à l’éducation, qui, tel un sommet, en constituent le couronnement » (Gaudium et spes, 48)

La position de l’Église résulte d’un double refus :

- Refus de la mentalité contraceptive.

« Tout acte matrimonial doit rester ouvert à la transmission de la vie. » (Paul VI, Humanae vitae, 11)

- Refus du « droit à l’enfant » :

« L’enfant n’est pas un dû, [...] il est plutôt un don, le plus grand et le plus gratuit du mariage, témoignage vivant de la donation réciproque de ses parents. » (Congrégation pour la Doctrine de la Foi, instruction Donum vitae, 2)

Chacune de ces naissances revêt, aux yeux de Dieu, une double finalité. Elles enrichissent d’abord, selon le dessein du Créateur, la famille humaine appelée à croître et à se multiplier. Mais elles augmentent aussi le nombre des baptisés.

« De cette union procède la famille, où naissent les nouveaux citoyens de la société humaine, qui, par la grâce de l’Esprit-Saint, en vue de perpétuer le Peuple de Dieu à travers les siècles, deviennent par le baptême enfants de Dieu. » (Lumen gentium, 11)

Fonder une famille chrétienne

C’est pourquoi l’Église reconnaît dans la famille chrétienne fondée sur le mariage, une « petite Église », ecclesiola, « Église domestique », à la fois comme un modèle en réduction de l’Église de Dieu, qui est la famille d’un même Père, et parce qu’elle est l’un des lieux où peut se vivre la vie chrétienne en plénitude.

« Dans ce qu’on pourrait appeler “l’Église domestique”, les parents doivent par la parole et par l’exemple être les premiers à faire connaître la foi à leurs enfants et ils doivent cultiver la vocation de chacun d’eux, spécialement la sainte vocation. » (Lumen gentium, 11).

« Tu as voulu, Seigneur, que la Sainte Famille nous soit donnée en exemple ; accorde-nous la grâce de pratiquer, comme elle, les vertus familiales et d’être unis par les liens de ton amour, avant de nous retrouver pour l’éternité dans la joie de ta maison. » (Collecte récité lors de la messe du dimanche de la Sainte Famille)



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales